Et le chômage des jeunes ? Et la précarité ?

Publié le par Jeunes Socialistes 03

M. Larcher, Président du Sénat, UMP, n'a actuellement rien de mieux à faire que de demander à la Commission des lois de son assemblée d'examiner "la légalité des primaires socialistes". Mais, malheureusement pour lui, ce n'est pas du ressort de cette commission ! Comme l'a rappelé aujourd'hui à juste titre le Président de la dite Commission, Jean-Jacques Hyest, UMP, la Commission n'a "aucune compétence pour examiner les primaires".

Outre le fait de montrer une nouvelle fois l'état de décrépitude dans lequel se trouve la droite française et les fortes divisions qui la traversent, cet épisode confirme que l'UMP, par la voix de l'un de ses ténors - le Président du Sénat étant le deuxième personnage de l'Etat après M. Sarkozy, ne s'intéresse absolument pas aux préoccupations des Français et notamment  à celles des jeunes.

M. Larcher ferait mieux de demander à la Commission des lois de travailler à une proposition de loi pour faire diminuer le chômage des jeunes qui atteint aujourd'hui 25% des moins de 25 ans. Ou une loi sur le logement qui devient, tous âges confondus, de plus en plus un luxe.

M. Larcher, pourtant allègrement indemnisé pour sa fonction de Président du Sénat, devrait s'occuper des Français qui aujourd'hui sont en situation de précarité plutôt que de faire de la politique politicienne et cela d'autant plus que les primaires, grand moment démocratique, font déjà l'objet d'un contrôle de la part de la CNCCFP (Commission des comptes de campagne) et de la CNIL (Commission Informatique et Libertés) qui, elles, sont compétentes sur le sujet.

 

Nous espérons juste que pour se remettre de son excès de zèle, M. Larcher aura la retraite anticipée en septembre prochain, à l'issue des élections sénatoriales...

 

 

Publié dans Politique nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article