Ce que dit le PS sur les retraites

Publié le par Jeunes Socialistes 03

Depuis plusieurs jours, les militant(e)s du Parti Socialite participent à des débats autour du texte de la Convention pour un nouveau modèle économique, social et écologique. Jeudi 20 mai, les militant(e)s sont appelé(e)s à se prononcer sur ce texte.

 

Mais que dit ce texte sur les retraites ?

 

Réponse :

 

 

" L’allongement de la durée de la vie est une chance, un progrès, que nous devons répartition, basé sur la solidarité entre les générations, est au coeur du modèle social de notre

pays et doit être défendu. Nous ne voulons pas de la paupérisation en cours des aînés, et nous

devons répondre à des besoins de financement importants. Cela implique l’introduction de

nouvelles ressources dans le système. Alors que la droite n’a jamais pris d’initiative sur ce

plan, les possibilités ne manquent pas : élargissement de l’assiette des cotisations à la valeur

ajoutée, contribution accrue sur les revenus financiers, prélèvement de cotisations sur les

stock-options et autres rémunérations non assujetties, alimentation du fonds de réserve des

retraites... L’avenir du système de retraites et les réformes nécessaires dépendront fortement

de l’évolution, faiblement prévisible, de la démographie, de la croissance, de l’emploi et de la

masse salariale. C’est pourquoi nous sommes favorables à des rapports d’étapes, pour évaluer

la situation avec les partenaires sociaux et prendre les mesures d’ajustement nécessaires, sans

pour autant remettre en cause la stabilité du système indispensable pour sa crédibilité aux

yeux des générations futures.

On ne saurait limiter les effets du vieillissement des Français à de nouveaux déficits

qu’il faut combler, et donc à la seule question comptable. La retraite ouvre la période

 

du départ à la retraite à 60 ans non par dogmatisme, mais parce que nous pensons qu’il y a

une vie après le travail, qui mérite d’être vécue pleinement. C’est aussi pour cette raison que

nous voulons que ceux qui ont commencé à travailler très tôt ou exercé des activités pénibles,

ayant potentiellement réduit leur espérance de vie, puissent partir en retraite plus tôt que les

autres. Nous devrons donner toute leur place à nos aînés au sein de la société, valoriser leurs

savoirs, leurs savoir-faire, leurs projets, et en encourager la transmission."

Nous défendons le maintien de l’âge légal des projets, personnels, familiaux, associatifs et notre système de retraites par répartition.

 

Publié dans Politique nationale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br /> <br /> pourquoi ne pas dire plus clairement 60 ans ET 40 ans de cotisations?<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre